Jour 15 : Panadol, pluie, et malgré tout bonne journée :)

Il faut bien qu’il y ait quelques jours moins agréables pour encore plus apprécier les autres, non ?
On va dire que ce « Jour 15″ en aura été.

Avec un temps nuageux au réveil (et après avoir entendu tomber la pluie quelques heures dans la nuit), nous supposons assez vite que la journée ne sera pas « ensoleillée » comme l’annonçait la météo (ce devait être le jour le plus agréable de notre séjour à Tangalle !).
Nous mettons donc les différentes variables dans la balance et réfléchissons :
- Partons-nous aujourd’hui avec un prochain arrêt direct à Unawatuna (plage à proximité de la ville de Galle, sud-ouest du pays) ?
- Profitons-nous de ce jour « moins beau » pour aller visiter Matara, faisant l’allez-retour dans la journée ?

L’option 1 était a priori tentante… mais si c’était pour retrouver le même temps à Unawatuna qu’ici… la journée serait malgré tout un peu loupée.

Nous optons donc pour la visite de Matara, ou nous nous rendons par Bus, après avoir rejoint Tangalle en Tuk-Tuk à 11h30.

Ce bus sera le premier déclencheur de l’effet « Panadol ». Il s’agit de la marque de paracétamol locale, exhibée sur les façades de nombreuses boutiques. Le bus diffuse une musique insupportable… et à tue-tête (justement…), Panadol devant être un sponsor du SRTB (Sri Lanka Transport Board). Assis à proximité d’un des 4 imposants hauts-parleurs du bus, nous avons droit pendant près d’une heure et demie à une compilation de remix techno/électro de ce qui semble être des classiques locaux. Aïe (Alexia me corrige : ELLE n’a pas eu mal à la tête :) , a-t-elle pour autant apprécié la musique :) )
A 13h, nous arrivons dans cette petite ville à l’ouest de Tangalle. Un peu plus grande que Tangalle, Matara lui ressemble par son intérêt touristique principalement tourné sur… l’anthropologie, mais en y ajoutant tout de même quelques bâtiments historiques/religieux !

En sortant du bus, nous trouvons tout d’abord face à la mer le couvent Sainte Marie, ainsi que son école.
Mais c’est comme souvent au Sri Lanka le bouddhisme qui domine, et le temple original de Matara est là pour nous le rappeler !

Le long de la plage, en pleine ville et juste face à la gare routière (imposante, la ville étant un carrefour régional dans le transport), nous découvrons une petite île – accessible uniquement par un pont piéton – où trône un temple bouddhique.

Nous sommes donc allés le visité (sa vue et son emplacement représentent 99% de son intérêt), puis nous sommes promenés en ville, découvrant les remparts, qui nous guideront dans la vieille ville. Là, nous voyons quelques bâtiments coloniaux, ainsi qu’un hôtel à l’architecture assez riche (pour le coin :) ).

Nous allons ensuite déjeuner… enfin surtout moi, Alexia testant quelques spécialités locales, finalement pas forcément très à son goût ! Pour moi, ça sera du poulet et riz, accompagné des habituels légumes et, pour une fois, mangé comme les locaux : A la main (droite uniquement, l’autre étant réservée pour les… sorties).

Nous finissons notre balade urbaine (rythmée par le doux son des bus se livrant à une bataille de klaxon dans la gare routière : Panadol) puis reprenons le bus dans l’autre sens (agrémentée d’une musique, cette fois-ci bien traditionnelle, mais toujours à tue-tête, et accompagnée d’un bip strident à chaque demande d’arrêt : Panadol). Arrivés à Tangalle, il pleut toujours, nous nous empressons alors de prendre un Tuk-Tuk.

Arrivés au chalet, il ne pleut plus mais… à peine au sec nous entendons la pluie tomber de plus belle.

A 19h15, nous décidons d’aller dîner. Je ne l’avais pas souligné car c’est simplement une promenade nocturne agréable de plus normalement, mais il nous faut marcher 5-10 minutes le long de la plage pour rejoindre le restaurant. Ça sera cette fois-ci sous la pluie (assez faible heureusement – et sans vent, c’est déjà ça !). Alexia et moi nous partageons deux plats : Nouilles au poulet et… poisson-pané (du vrai hein, avec du VRAI poisson et une vraie panure), le tout après avoir patienté 50 minutes en jouant aux dominos :) .

Nous rentrons ensuite, puis… je me lance dans une expédition « la gadou » pour me rendre au bureau de notre hôte, le chemin étant comme bombardé et remplacé par un enchaînement de mares !

Cette journée se finit quoiqu’il en soit avec le sourire, car nous n’aurions pas choisi le Sri Lanka si nous avions cherché des vacances monotones. Une journée principalement marquée par la pluie fait donc entièrement partie du périple et nous espérons simplement que ça ne se reproduise pas… Il ne nous reste plus que quelques jours, ça serait bien de terminer sur quelques notes ensoleillées !

1 Commentaire

  1. P'pa & M'ma 12 septembre 2011 Répondre

    Quel dommage que ce « jour 15″, contrairement à l’arithmétique, soit bien plus que la moitié de votre mois cinghalais !
    A Rennes aussi il a plu ces jours derniers… Avec le sable, l’océan et le dépaysement en moins.
    Merci encore pour ces belles photos, qui ne sont pas des clichés !

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>