Comme vu dans le précédent article, nous sommes partis sans encombre de Nouvelle-Zélande !

Le trajet jusqu’à Cairns

L’arrivée à Cairns ne se fera pas cependant en un claquement de doigts !

En effet, après 4h de vol, nous arrivons à Sydney, où nous devrons récupérer nos bagages avant de nous diriger vers le terminal national (6$ en bus, malheureusement impossible à pieds), nous enregistrer, puis attendre notre vol de 19h35.

Là, une accumulation d’événements entraineront un retard du vol :
- Vents forts retardant une grande partie des décollages
- Avion normalement utilisé retenu pour une inspection
- Steward absent, nécessitant d’en réquisitionner un autre sur le champs

Bref ! Malgré tout ça nous décollerons avec seulement une heure de retard et arriverons à destination à 23h15 contre les 22h45 prévues !
Pas trop mal finalement ;) .

Notre hôte du jour (via Airbnb, vous avez maintenant compris :) ), « Flick » (cette originaire de Tasmanie a été baptisée « Felicité » – oui les accents sont bons – par ses parents, la forçant à souffrir d’une incompréhension de ce nom par ses compatriotes, d’où le surnom, plus simple, parfait pour le duo avec son mari : Nick and Flick) connaissait le numéro de notre vol et est venue nous chercher juste à l’heure.

Nous logeons pour 3 nuits à Holloways Beach, un quartier au nord de Cairns, dans cette maison moderne tout confort, qui s’avérera être parmi nos résidences temporaires préférées (et pour 25€/personne, ce qui en Australie est… peu).

Récupération de la voiture et découverte de la ville

Le lendemain matin, après le petit déjeuner inclus dans le prix de la nuit (tout comme la lessive, merci Flick !), Nick & Flick nous conduisent en ville pour que nous récupérions la voiture réservée sur internet.

Tout se passe bien pour la récupération de la voiture, jusqu’à l’arrivée dans la conversation de la « caution »… que j’avais déjà levée (une petite dizaine d’euros par jour…) via le site de réservation (regroupant plusieurs agences) : « Oui mais non, c’est une garantie différente ».
Il nous faut donc laisser une caution de $3 000 si nous ne payons pas l’option permettant de la lever…

Nous partons en recherche d’une connexion internet pour contacter le site, trouvons une agence/ un centre d’informations touristiques mettant gracieusement à disposition des ordinateurs, trouvons le numéro du service client, je les appelle… et attends 45 minutes en ligne, puis peux enfin annuler !

De retour à l’agence, nous payons l’option… retirons le véhicule et, surprise : Il s’agit d’une Hyundai Getz ! Nous avons quitté sa cousine il y a à peine plus d’un jour et adoptons celle-ci maintenant :) .

Petite différence tout de même : C’est une automatique, une première pour mois ! Le temps de comprendre qu’on ne peut démarrer qu’en mode parking, qu’il faut appuyer sur le frein pour quitter le mode parking, etc… et tout roule :) .

Nous partons à la découverte de la ville, qui s’avèrera succincte : Un bassin artificiel (pas de plage), une promenade, voilà les points d’intérêt du « centre-ville » :) .

Sur le retour, nous nous arrêtons aux « Centenary lakes », où nous ferons une promenade permettant de découvrir deux lacs (l’un salé, l’autre d’eau douce), de nous promener dans la forêt tropicale et de serpenter dans le jardin botanique. Très sympa !

Enfin, nous arrivons à Holloways Beach et profitons de la plage, très agréable, avant de rentrer à la maison, à deux minutes à peine.

Chutes et Lacs

Pour le deuxième jour à Cairns, nous reprenons la route, afin de nous enfoncer (et nous élever) dans les Atherton Tablelands, où nous verrons les Barron Falls (riquiquis VS leur version estivale au coeur de la saison des pluies) et les lacs des cratères donc le lac Barrine, autour duquel nous ferons une agréable promenade au sein de la forêt tropicale, entourés des cris d’oiseaux, des traversées de lézards, des échappées des rats et… de bruits mystérieux. Une bonne petite marche d’un peu plus d’une heure.

Ce road-trip nous occupera la journée et… nous nous apprêtons ensuite à prendre la route le lendemain, direction le sud et un premier arrêt à Townsville.

PS : Désolé pour le peu de photos, depuis l’arrivée ici, j’ai l’impression que le photographe désigné prend un peu de vacances :( .

4 Commentaires

  1. C & PH B 3 octobre 2013 Répondre

    Merci… et bonnes vacances au photographe (pas trop longues, espérons nous ?)

    • Auteur
      Clement 25 octobre 2013 Répondre

      Les événements qui ont suivi pourraient nous faire croire au destin concernant ces vacances…

      Mais je reprends peu à peu du service :) .

  2. Nodile 6 octobre 2013 Répondre

    Cette végétation a l’air gigantesque , à l’échelle du continent !
    Bonne route à tous les deux.

    • Auteur
      Clement 25 octobre 2013 Répondre

      C’est assez impressionnant en effet !

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>