Sydney : Manly, Blue Mountains, centre ville, etc

Ça y est ! Nous sommes arrivés qui terme de notre road-trip australien !

Place maintenant à quelques jours sur les traces de mon passage à Sydney… Que j’ai quittée il y a 7 ans déjà ! Comme déjà dit par Alexia, nous commençons le séjour Sydney à Manly, plage clé du nord de la ville, chez Gina, une Sud-Africaine d’origine Asiatique ayant mmigré en Australie (simple).

Jour 1 : Manly

Nous sommes dimanche, il fait chaud, il fait beau : Bref, parfait pour que les australiens soient de sortie à la plage !
Pour faire locaux (ou simplement parce qu’il fait 30° et la marche initialement prévue aujourd’hui nous semble peu idéale sous cette chaleur :) ), nous avons décidé de faire pareil.

L’appartement où nous séjournons est au 7ème étage, à deux « blocks » de la plage, et nous profitons donc à la fois de la vue et de la proximité de la plage : pratique !
Nous partons le matin pour une session plage : Manly est bondée, tant par les surfeurs que les bronzeurs/bronzeuses et il fait très chaud ! Nous trouvons un petit coin avec un peu d’ombre, contre le mur de la plage, puis nous baignons.

Manly étant une plage de surf, l’océan est assez… agité, et les sauveteurs en mer s’assurent que les baigneurs ne s’éloignent pas.

Après avoir fait bronzette, nous mangeons puis… en route pour une marche digestive !
Bon, rien de trop fatiguant hein :) , juste une promenade le long de l’océan, reliant la gigantesque Manly Beach à la minuscule Shelly Beach.

Là, nous nous posons un peu, nous baignons (et nous pouvant même réellement nager, le courant ne faisant plus peur aux sauveteurs (tout simplement absents de cette plage)) dans une eau rafraîchissante par ce temps, puis prenons le chemin retour.

Jour 2 : Blue Mountains

Pour commencer, nous allons encore faire un peu de route en nous rendant dans les montagnes de l’État : les Blue Mountains.
Normalement à moins de deux heures de route, nos serons victimes de travaux sur l’autoroute de l’ouest, résultat : 3h pour rejoindre XXX depuis Manly.

Là-bas, nous avions prévu une marche de 4h… Mais le trafic aller et la crainte qu’il soit semblable au retour nous incitent à simplement faire un tour des points de vue en voiture. Moins sportif, mais tes agréable quand même :) .

Nous commençons par la vue classique sur les 3 soeurs, un ensemble de roches sacré pour les aborigènes.

La route nous dirige ensuite vers quelques ‘lookout’ sympathiques mais le premier arrêt restera le plus apprécié (avec petite marche de 20 minutes et un von escalier).

Nous reprenons ensuite la route vers Sydney et… Le trajet sera 2x plus court qu’à l’aller ! Ce qui nous laissera le temps d’aller faire des mini courses incluant un peu de vin pour l’apéritif : il faut bien se faire plaisir de temps en temps !

En arrivant près de Sydney, nous ne prenons pas la direction de Manly, mais celle de Surry Hills (proche du centre), car oui, c’en est fini de notre séjour à la plage, il est temps de revenir aux réalités de la ville !
Nous trouvons facilement l’appartement de Kali (merci le GPS), une jeune Anglo-Japonaise, travaillant dans la mode, à Sydney depuis 1 an.

Notre chambre fait la moitié de l’appartement et Kali travaillant beaucoup, c’est comme s’il n’était qu’à nous. Pas mal pour 55€/nuit (encore une fois moins qu’en auberge…). Ah, et la chance est avec nous, une place de parking « visiteur » est libre, ce qui nous permettra de loger notre chère Getz jusqu’au surlendemain où nous irons la rendre.

Jour 3 : Le centre-ville

Cette journée sera consacrée au tour classique dans Sydney. Une sensation assez étrange pour moi qui y ai passé 2 ans et en suis revenu il y a… 7 ans déjà… un temps fou pour la capitale économique d’un pays à peine centenaire ! Certains choses ont ainsi évolué, beaucoup sont restées identiques… mais c’est en tout cas assez agréable de se promener dans un ancien « chez soi »… si lointain.

Nous commençons la balade par Haymarket et son marché, en passant devant mon ancien campus, puis Chinatown, tout proche de Darling Harbour, quartier de bars et restaurants au bord de l’eau. Vient ensuite le centre plus « business », avec George Street, route principale où a poussé un Apple Store depuis mon départ, où Les Galeries Victoria sont toujours présentes mais s’éloignent visiblement de la reine en ayant été rebaptisées « Les Galeries » en début d’année. Le chemin est ensuite rapide jusqu’à Hyde Park, où nous déjeunons dans l’herbe à côté d’une oeuvre d’art contemporain à base de miroirs. Il est temps de traverser le park vers l’Opéra en le contournant par Mrs Macquarie Chair, un point de vue immanquable.

Nous repassons par l’appartement et poursuivons vers LES deux quartiers dans lesquels je vivais principalement : Broadway et son voisin Chippendale (tous deux voisins de Surry Hills).

Broadway héberge ma faculté : UTS, et le changement y est incroyable ! Deux nouveaux bâtiments ont poussé, tous deux ultra-modernes… et ce n’est qu’un début, le bâtiment principal (une tour de 24 étages) étant sur le point d’être métamorphosé par l’adjonction d’une structure gigantesque en verre pour une inauguration en 2018.

A Chippendale, des boutiques ont changé, une « petite » université, baptisée « Notre-Dame », semble avoir pris de l’ampleur depuis mon départ, en occupant de nombreux nouveaux bâtiments… puis vient le moment fatidique : les retrouvailles avec mon appartement.
En y arrivant, nous voyons au loin en sortir deux jeunes asiatiques, visiblement étudiants. Nous nous approchons et je constate que l’appartement semble avoir été contaminé par le schéma classique des colocations à Sydney : 6 à 10 personnes partageant un appartement prévu pour 3 à 5…

Nous rentrons et profitons de la vue sur les buildings de la ville avant de dîner.

Jour 4 : Bondi et The Rocks

Après la ville, retour à la plage, à l’est cette fois !

La journée commence par la triste séparations d’avec notre chère Hyundai Getz, qui n’aura parcouru que 4 321km, une pacotille face aux >5 000km de sa cousine néo-zélandaise. Nous lutterons un peu avec les rues de Sydney (visiblement un peu de changement de circulation depuis la dernière mise à jour de notre GPS…) et réussirons enfin à trouver le loueur, en temps et en heure :) .

Nous empruntons ensuite le train + le bus et nous voici à Bondi, une autre plage clé de la ville, abritant comme Manly de nombreux surfeurs.

Là, nous entamons directement la marche « Bondi-Coogee ». Ce classique de la côte est apporte des vues très agréables sur le littoral, avec des perspectives de profil sur les nombreux surfeurs tout du long… bref sympa :) !

Nous ne faisons pas le trajet en entier et faisons alors demi tour pour manger sur la plage de Bondi, avant de rentrer en ville (bus + train à nouveau).

Après un court passage à l’appartement (proche de la gare centrale !), nous repartons en direction de « The Rocks », un ancien quartier industriel, en traversant Hyde Park où se déroule en ce moment un événement gastronomique (*cough*) de nuit avec les « Night Noodle Markets », un rassemblement d’une centaine de stands de nourriture asiatique, le tout décoré avec des guirlandes et lanternes chinoises illuminées. Joli !

Nous nous dirigeons ensuite vers Circular Quay (hébergeant l’Opéra et accolé à The Rocks) pour quelques photos, avant d’aller prendre un verre dans un pub du quartier.

 

Et voilà… c’en est fini (ou presque, pour ce deuxième continent (et cinquième pays) de notre aventure.

7 Commentaires

  1. Estelle 25 octobre 2013 Répondre

    Coucou, je viens de regarder les photos avec Lolie pour qu’elle reconnaisse sa marraine quand elle rentrera et elle dit : « est où Atsia ? », Elle est loin Alexia !
    Bisous
    Estelle

    • Alexia 25 octobre 2013 Répondre

      J’espère qu’elle me reconnaîtra quand on rentrera., ce qui est sûr c’est qu’elle aura sûrement beaucoup plus changé que moi :) !

  2. Estelle 25 octobre 2013 Répondre

    Où est la grenouille ?!

    • Alexia 25 octobre 2013 Répondre

      Elle fait la tête parce qu’elle s’est pris de la mousse et de la terre dans la jungle !

  3. C & PH B 26 octobre 2013 Répondre

    Excellente intervention à propos de la grenouille. Nous aussi nous inquiétons beaucoup pour elle. Noyée avec l’appareil photo ? Mangée par l’alligator ? Vendue à un trafiquant chinois ?.
    Rassurez-nous !

  4. C & PH B 26 octobre 2013 Répondre

    Il va sans dire que les allégations qu’elle ferait la tête ne sauraient nous convaincre. Nous voulons, au nom des 60 millions de grenouilles françaises, une preuve de vie !

    • Auteur
      Clement 28 octobre 2013 Répondre

      Une preuve de vie vous sera fournie dès que « La Grenouille » sera de meilleure humeur.
      Merci de vous inquiéter de son sort en tout cas !

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>