Mũi Né : Du Russe et du Sable

Après HCMC, direction la côte, et plus précisément Mũi Né.

Pour cela, nous avons réservé chez Sinh Tourist, et pour un peu plus de 4€ (139 000D) nous rejoindrons ainsi Mũi Né en 4 heures.

Jour 1 : Trajet et découverte de Mũi Né

Le bus quittant HCMC à 7h, nous prenons un taxi à 6h30 et à 6h40 nous pouvons nous ‘enregistrer’. Nous partirons avec un peu de retard, mais arriverons à l’heure.
Enfin… malgré avoir demandé l’hôtel où nous séjournions et confirmé que nous y serions déposés, il en sera tout autrement… et le bus s’arrêtera simplement devant l’agence Sinh Tourist, 4km plus loin sur la plage !
Un petit taxi plus tard et nous voici au « Mũi Né Hills 2″, notre maison pour 2 nuits. Là, nous nous installons tranquillement dans notre chambre donnant sur… la piscine ! A 6€ la nuit par personne, nous sommes en effet dans un hôtel tout neuf et tout confort, dans les ‘hauteurs’ (façon de parler… il faut monter à peine 100m depuis la route de la plage).

Le programme de l’après-midi est assez simple :
- Marche le long de la plage
- Évaluation des options pour visiter les dunes, le point clé de la localité
- Relaxation piscine :)

La marche sur la plage n’est pas désagréable, mais on est loin de la plage paradisiaque ! Il y a du vent, énormément de monde à faire du Kite Surf, les accès à la plage ne sont pas propres, bref nous nous demandons qui peut bien vouloir séjourner ici (hormis les Vietnamiens, je comprends quand même le tourisme local !)…

… la réponse à la question précédente saute aux yeux au premier pas dans les rues : TOUT EST ECRIT EN RUSSE.
C’est assez incroyable d’ailleurs, le quartier semble être une annexe de Moscou, et même sans lire le russe (ou regarder les inscriptions), cette invasion est suffisamment visible : des couples caricaturaux avec un grand bedonnant de la quarantaine accompagné d’une jeune fine blonde de la vingtaine (trentaine ?), des échanges sans paroles entre touristes et locaux, une impression de mépris totale… en bref, les russtres sont là.

Les options pour visiter les dunes sont vites vues :

- soit louer un scooter et nous y rendre par nos propres moyens (6€ / 180 000D +) la location, mais… j’ai conduit un scooter 100 mètres dans ma vie, il y a 15 ans sans doute (et pas mieux pour Alexia), il y a 35km à parcourir pour l’une des dunes, il y a d’autres arrêts intéressants avant… et les tours semblent se faire en 4×4
- soit prendre un tour avec un nombre inconnu de touristes…
- soit partir tous les deux avec un chauffeur et son 4×4 (un peu moins de 10€ / 300 000D chacun)

Nous optons pour la 3… nous verrons bien pour le scooter une autre fois !

En rentrant, j’ignore comment… je marche sur mes lunettes, casse un verre (ou plutôt désolidarise le verre de sa monture) et après une réparation de fortune me transforme en ciborgne.

Le soir, nous prenons un plat à emporter dans l’allée menant à l’hôtel. Malheureusement, la vendeuse n’a que des sacs… et nous pas d’assiette. Je vous propose de trouver la solution dans les photos :) .

Jour 2 : Ruisseau féérique, village de pêcheurs et dunes

Matinée libre en ce deuxième jour à Mui Ne :) . Farniente, petit déjeuner ramené d’étals locaux, piscine… bref une matinée assez tranquille.

A 13h30, nous descendons de notre colline pour retrouver notre chauffeur et son 4×4.
Les deux s’avèrent assez semblables : pas de première jeunesse + particulièrement peu loquaces (l’absence totale de connaissance de l’anglais par notre chauffeur peut avoir contribué à cette similitude)

L’après-midi commence par la visite du ‘ruisseau féérique’ (le nom n’est pas de moi), où nous attend une marche très agréable dans le ruisseau (oui, j’ai fait attention à chaque pas… l’eau n’arrivait qu’aux chevilles… parfois mollet), sur 3 petits kilomètres, dans un paysage fluctuant entre végétation florissante, formations de calcaire, sable rouge, etc. Très agréable, d’aucuns iraient même jusqu’à dire « MAGIQUE ».

Nous poursuivons ensuite par le village des pêcheurs, puis roulons un bon moment pour découvrir le Sahara vietnamien avec les dunes blanches. L’occasion pour les (riches) touristes de faire un tour en quad. Moui, la marche est sympa aussi. On se sent en effet dans le désert, alors qu’au loin la verdure n’est pas si loin.

Sur le retour et pour le coucher de soleil, le dernier arrêt sera aux dunes rouges.
Nous avons la chance d’y arriver vers 17h… heure à laquelle le soleil a déjà bien entamé sa descente, et nous sommes contents de voir que l’option choisie – bien que plus chère que les tours de groupe – aura au moins permis de ne pas louper un moment clé de la journée : certains arrivent à 18h passées alors que nous rentrons dans le 4×4… le soleil étant parti en pause jusqu’au lendemain.

Nous rentrons, profitons de la piscine, mangeons et… demain nous quitterons la chaleur de la côte pour découvrir les fraîches hauteurs du pays du côté de Da Lat.

 

1 Commentaire

  1. c ph b 21 novembre 2013 Répondre

    Magnifiques photos de nouveau. C’est assurément mieux qu’à St Cloud
    o où nous nous sommes bien plus, malgré le temps de transport vers Paris. A bientôt !

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>