Pucón et la descente au sud

Après Valparaiso puis Santiago, il était temps pour nous de nous remettre au vert (ou blanc, comme nous verrons plus tard).
Direction pour cela le sud, en commençant par Pucón, une ville au nom Mapuche (un des principaux peuples indigènes chiliens), réputée pour ses activités de sport extrême et (hmmm surtout en été, accompagnées de fortes migrations touristiques) et sa nature tout simplement (pas trop le choix le reste de l’année :) ).

Trajet et arrivée à Pucón

Le trajet, via TURBUS à nouveau, se fait pour nous dans un bus de nuit, partant à 21h10 et arrivant à 8h15. Notre hôte Puconien nous ayant gentiment demandé l’heure d’arrivée, nous aurons un chauffeur à l’arrivée : LA CLASSE.

Le bus part avec 20 minutes de retard mais… nous arrivons malgré tout à 7h45. Nous attendrons… après tout ça ne fait que 30 minutes :) .
A 8h15, toujours rien… attendons 15 minutes pour voir. 8h30, rien, nous décidons de marcher.

Nous arrivons à peine 10 minutes plus tard (ça valait le coup d’attendre :) ) et « Egidio » (nous séjournons au « Donde Egidio » et pour le coup, on a pu se le demander au terminal DONDE (où) était Egidio…) est confus. Tant mieux, ça nous permettra de profiter d’une petit déjeuner à l’oeil !

Il pleut, il vente, nous sommes donc bien accueillis et prenons notre temps, avant d’aller nous promener en ville et découvrir le lac Villarrica, avant de réserver une petite sortie qui ne serait pas très agréable seuls par le temps assez incertain prévu le lendemain.

Tour des environs de la ville et… bains thermaux

Aujourd’hui : Tour de la « région ». Autant être direct : Bien que ce que nous avons vu était très beau, l’hiver limite sévèrement les découvertes dans les environs.

Bref :) , nous faisons quelques arrêts et (toutes) petites marches, avec des belles vues sur des cours d’eau, petites cascades, lacs, végétation, le tout entrecoupé de petits trajets en minibus. La météo étant changeante, elle semble s’adapter à notre programme et ne laisser passer pluie (et grêle) que lorsque nous sommes protégés : tant mieux !

En fin de journée, nous terminons par une activité qui deviendrait presque une habitude : relaxation dans les bains thermaux. Bon, c’est un peu moins chaud que les précédents, mais pas désagréable !

Santuario El Cañi, marche dans la neige… et lac gelé

Le lendemain de cette première balade, il fait beau ! Nous pouvons donc partir nous promener, seuls, comme des grands. Nous avions prévus de marcher dans le parc Huerquehue, mais il a neigé toute le nuit et… la température descend jusqu’à -13°C. Nous irons ailleurs : Le Santuario El Cañi.

Il s’agit simplement d’une réserve naturelle privée, accessible en bus en 30 minutes depuis Pucón (pour les intéressés, nous avons pris le bus de 8h50, juste à côté du terminal Pullman… mais il y a des départs également au mini-terminal en face de JAC, à 8h30 par exemple).

La marche que nous avons prévue doit durer 7h, mais difficile avant de nous y rendre de savoir si l’ensemble du parcours est ouvert suite aux chutes de neige de la veille (enfin nous aurions pu appeler, mais ça devait être trop compliqué, et mon aventureux !).

Arrivés sur place, nous sommes accueillis par le garde, qui nous explique vite que vu l’épaisseur de neige qui nous attend en haut, nous ne pourrons pas aller très loin.

Tant pis, nous entamons la marche, et commençons la grimpette (nous allons gravir quelques 500 mètres) après 30 minutes de (quasi) plat.

Là, nous observons déjà la présence croissante de gel, celui-ci formant des mini-forêts (sisi) de glace sur le sentier, avec des filaments pouvant atteindre 4-5 cm. Un peu plus haut, le gel au sol ressemble de plus en plus à de la neige, mais le terrain est toujours couleur terre.

Une petite pause au refuge de la réserve plus tard, nous reprenons la route et entrons dans une forêt de pins et araucarias (des pins locaux), dont le sommet sont partiellement enneigés.
Rapidement, le sol commence également à être enneigé et… nous nous retrouvons face à une neige immaculée.

C’est une sensation assez agréable de se retrouver avec devant soi un chemin parfaitement balisé, recouvert d’un tapis blanc non foulé, et d’avancer en entendant ce tapis crépiter sous nos pas !

Cette balade alpine dure quasiment une heure, et alors que nous percevons au loin un potentiel lac, il y a déjà 10 bons centimètres de neige sous nos pieds !

Nous découvrons alors un lac totalement enneigé, avec en fond les araucarias saupoudrés de blanc. Nous déjeunons devant ce spectacle paisible, avant de décider que la poursuite s’avérerait compliquée… et de redescendre.

Le retour se fait tranquillement (l’attente du bus pendant une heure n’étant cependant pas très agréable :) ) et nous apprécions à nouveau rétrospectivement d’avoir pu profiter de cette promenade sous un temps particulièrement clément !

Farniente glacé

Enfin (pour ce séjour Puconnien), nous avions décidé d’y passer un dernier jour, éventuellement pour faire du rafting et/ou une balade à cheval. C’était sans compter sur un vent à 60km/h qui aura sévi sur la ville toute la journée, nous poussant principalement à rester au chaud dans notre auberge.

Le lendemain matin… direction Puerto Varas, (encore) plus au sud.

4 Commentaires

  1. PHB 29 août 2013 Répondre

    Cela fait plaisir de renouer avec de belles photos aux couleurs chaudes :) , et d’imaginer votre hiver quand notre été ici est le meilleur depuis plusieurs années. Et sur la dernière photo, je me suis surpris à me tordre de rire tout seul.
    Portez vous (et couvrez vous) bien !

    • Auteur
      Clément 1 septembre 2013 Répondre

      Le tordage de rire était plus sur la route sinueuse qu’autre chose !

      Et pour l’été, tout vient à point à qui sait attendre :) . Il sera notre dans quelques semaines !

  2. pottier 1 septembre 2013 Répondre

    Jolie promenade… et jolies photos.
    Entre le bonnet et la barbe, on ne vous reconnait plus !

    • Auteur
      Clément 1 septembre 2013 Répondre

      Tant qu’on ne prend pas l’un pour l’autre, tout va bien !
      Et pour les photos, j’espère que ça continuera à vous plaire !

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>