Willkommen in Puerto Varas

Quittant Pucon à 8h avec la compagnie JAC, nous arrivons à Puerto Varas vers 13h. Cette ville de la région des lacs est un symbole de l’immigration allemande au 19eme siècle.

Gastronomie, architecture, nom des rues (et encore un peu des habitants), tout ici pourrait laisser à penser que nous sommes en Allemagne… Si ce n’est que nous parlons espagnol.

Nous dormirons ici aux abords du centre ville dans un petit hôtel dominant le front de mer (lac).

Dans l’après-midi, nous nous promenons dans la ville entre deux adverses et réservons la sortie en lac du lendemain.

Saltos de Petrohue et lac de tous les saints

Aujourd’hui est un jour ensoleillé : il faut en profiter… Cette espèce est rare en cette saison !

Nous partons donc dans un tour (habilement négocié de 35 000 à 25 000 pesos par personne !) nous entraînant dans les terres et nos rapprochant de l’argentine.

Le premier arrêt est un torrent, les saltos de petrohue, gigantesques et à forte pression.

La suite se passe à bord d’un bateau avec la traversée du lac de tous les saints (en raison de sa découverte un premier novembre) pour rejoindre la petite ville de Peulla. A bord, magnifique vue sur des montagnes et volcans, principalement celui baptisé Osorno, le tout en voguant sur une eau d’un vert émeraude.

Arrivés à Peulla, nous profitons surtout du paysage (une cascade, un petit port, le lac) tout en dégustant un sandwich préparé le matin (le seul endroit où se restaurer ici est l’hôtel du coin… Pas donné !).

Le retour se fait par le même chemin et nous apprécions avoir eu la chance d’effectuer ce trajet sous ces conditions météorologiques.

Frutillar… Sous la pluie

Deuxième jour à Puerto Varas, et aujourd’hui nous voulons découvrir Frutillar, petit village côtier encore plus typique que Puerto Varas paraît-il.

Il pleut depuis la nuit mais il faut bien se décider à y aller !
C’est donc après 30 minutes de bus que nous arrivons à destination. Il pleut, il vente, tout est fermé et il n’y a personne dans les rues. Nous nous y baladons succinctement… Et prenons un bus retour.

Plutôt que de rentrer directement à l’ hôtel, nous trouvons refuge dans un café où je goûterai à l’apfel struddel local, le goût le plus européen offert à mes papilles en Amérique Latine !

Une dernière soirée ici et demain, après avoir volé/emprunté un chauffage d’appoint pour la nuit, grosse migration avec un trajet de 30 minutes : direction Puerto Montt !

PS : Désolé pour le peu de photo (et leur absence pour Puerto Varas… la météo aura chamboulé le planning… !)

4 Commentaires

  1. Fabien 2 septembre 2013 Répondre

    C’est vachement sympa l’Allemagne ! Profitez en bien

  2. C & PH B 2 septembre 2013 Répondre

    Comme d’habitude, encore de belles photos, avec quelques effets bien recherchés (et bien trouvés). On ne s’en lasse pas. Évidemment, c’est mieux avec du soleil : on vous en souhaite. Mais on peut supposer que quittant l’Allemagne vers le sud vous allez vous retrouver en Italie ? Bon Naples strudel donc !

    • Auteur
      Clement 2 septembre 2013 Répondre

      Malheureusement il y a quelques pays au sud de l’Allemagne avant de trouver un climat méditerranéen !
      Et hmmm bravo pour la blague :) .

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>