En route vers le sud: Napier et Wellington

Désolé pour l’absence de MàJ. Accès internet compliqué ici !

Après la région thermale de Rotorua, place à la traversée vers la côte est… et vers le sud de l’île du nord.

De Rotorua à Napier

La route de Rotorua à Napier nous réserve un panorama typique de l’île du nord (déjà… magnifique), mais aussi quelques particularités assez uniques.

Tout commence par le lac Taupo, le plus grand du pays, que nous longerons pendant une bonne demi-heure pour aller découvrir la vue de l’autre côté et le mont Tongariro.

Nous avions initialement prévu une journée dédiée à ce mont, accueillant LA marche la plus réputée du pays. Malheureusement les conditions météos empêchent totalement d’effectuer la marche ces derniers jours : ça sera pour une prochaine fois !

De retour dans l’autre sens, nous retournons à Taupo pour déjeuner dans LE McDonald’s le plus cool du monde. La raison : Des tables installées dans un ancien avion (un Douglas DC3 de 1943 pour les curieux : Coucou JC :) ). Une expérience… inoubliable vous vous en doutez.

Autour de Taupo, nous découvrons également les étonnantes Huka falls : un torrent s’achevant par une chute… le tout déversant le volume incroyable de plus de 200 000 litres d’eau par seconde !

La route vers Napier est assez classique, et nous arrivons vers 17h dans cette « capitale mondiale Art Déco ».
Un titre assez pompeux pour cette ville totalement détruite en 1931 par un tremblement de terre et dont une grande partie des bâtiments est d’époque. C’est amusant, mais pas aussi impressionnant que ça pourrait l’être car peu conservent réellement un ‘cachet’ de l’époque, les boutiques les occupant ne jouant pas forcément le jeu.

Nous séjournons pour la nuit dans un Airbnb (encore !) chez une américaine du Texas, immigrée au pays des Kiwis.

De Napier à Wellington

Le lendemain, il est temps de reprendre la route vers Wellington, mais avant de quitter la région nous grimpons (en voiture) au sommet du pic « Te Mata », d’où nous profitons de vues typiquement néo-zélandaises.

Ensuite, de la route, toujours de la route, avec des « oh » et des « ah », ou encore des « c’est beau » et « regarde », mais pas vraiment de photo pour vous montrer !

La colère de Wellington

Nous arrivons à Wellington en fin d’après-midi, juste assez tôt pour se promener un peu dans cette ville semblant plus contrastée qu’Auckland, mais difficile à apprécier dans les rues, avec des vents dépassant les 100km/h !

La visite sera ainsi de courte durée, avant de nous rendre dans notre maison de deux nuits… un airbnb (eh oui !). Brenda et son compagnon (nos premiers hôtes airbnb 100% Kiwis) nous accueillent dans leur maison avec vue sur la mer. Bon, la vue est limitée, mais ça n’en reste pas moins agréable !

Le lendemain, nous faisons un petit tour du littoral avant de visiter le « Museum of New Zealand: Te Papa Tongarewa » (traduction pour les cancres ayant oublié leur maori : le lieu des trésors de cette terre). Ce musée est tout simplement excellent. Pour bien entrer en matière, il est gratuit. Ensuite il est particulièrement interactif. Enfin il est bien documenté. Le seul reproche porterait sur l’organisation, mais ses qualités effacent cette broutille !

Une dernière nuit à l’abri de la tempête et nous emmènerons notre Hyundai Getz dans un voyage au-dessus des eaux : La traversée des vers l’île du sud en ferry, puis la route vers la ville de Nelson.

2 Commentaires

  1. Nodile 22 septembre 2013 Répondre

    Toujours d’aussi magnifiques paysages!

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>