Alexia, Clément… et El Machu Picchu

Quelques jours sans nouvelles et comme vous vous en doutez… cela ne signifie pas que nous n’avons rien à vous raconter/montrer, bien au contraire !
Chronologiquement, il nous faudrait commencer par Cusco, mais… le Machu Picchu semble vouloir prendre le dessus !

Nous reviendrons donc très vite sur les quelques jours passés dans l’ancienne capitale Inca… et capitale touristique du Pérou, mais d’ici là, place à l’expédition Machu Picchu.

Comment aller au Machu Picchu ?

Ce n’est pas sans raison que le Machu Picchu n’a été découvert qu’en 1 911 ! La cité Inca est assez isolée, et la ville à ses pieds n’est reliée au reste du pays par aucune route : Il faut donc trouver d’autres modes de transport depuis Cusco !

Il en existe globalement 4 :

- La randonnée (l’Inca trail est la plus célèbre, car elle reprend des chemins empruntés à l’époque par les Incas et est accessible à un nombre restreint de marcheurs, mais le Salkantay semble assez populaire également !)
- Le bus + la marche : Depuis Cusco, 7h de bus + 1h30 de marche (L’option la plus économique, 10€ environ)
- Le train : Depuis Cusco, 3h de train… pour plus de 200€ aller-retour
- Le bus + le train : Depuis Cusco, 1h30 de bus jusqu’à Ollantaytambo + un peu moins de 2h de train jusqu’à Aguas Calientes, au pied du Machu

Nous choisirons cette dernière option… qui nous coûtera tout de même 120€ (A/R). Nous aurions pu ne prendre que l’un des trajets en train, mais nous ne sommes pas mécontents de nous être arrêtés quelques heures à Ollantaytambo.

Ollantaytambo est une ancienne ville clé de l’empire Inca, symbole de la résistance aux envahisseurs Espagnols.
Pour profiter de cette visite, nous prenons un « combi » (minivan transformé en bus, moins chargé qu’un colectivo) à 10 soles (2,7€) chacun : Direction Ollantaytambo vers 10h20.

Nous arriverons à destination à 12h… et devrons nous occuper jusqu’à 18h30, où nous nous rendrons à la gare.

La joie du « Boleto Turistico »

S’il y a bien une industrie dont le Péru  saut profiter, c’est bien celle du tourisme ! Enfin… particulièrement dans la vallée sacrée, et donc a fortiori sur le trajet du Machu Picchu.
Le ministère de la culture a donc pensé à un pass pour touristes, le « Boleto Turistico », donnant accès à tout les sites clés de la région. Il vous en coûtera simplement 130 soles (35,9€), ce qui n’est pas énorme pour des vacances… malheureusement un peu trop pour notre budget semestriel !

Nous ne pouvons donc pas visiter « LES » ruines d’Ollantaytambo (Ollanta pour les intimes), mais cela ne nous empêchera pas de visiter les autres, celles qui sont gratuites et de l’autre côté de la vallée.
Cette balade nous occupera un bon moment de l’après-midi, profitant des ruines elles-mêmes, mais également de la vue sur les ruines payantes, transformées pour l’occasion en une fourmilière géante, les touristes arpentant les anciens chemins de cette cité Inca.

Nous prendrons ensuite notre train et arriverons à Aguas Calientes peu avant 21h.

Nuit de repos… et d’exercice !

Après un bon petit dîner dans un Chifa local (pour 8 soles (2,5€) chacun, qui  a dit que la ville d’Agua Calientes abusait de son statut de passage obligé pour les touristes !), il est temps de dormir (eh oui, il est déjà 22h30).
La nuit sera en effet assez courte car la visite du Machu Picchu commencera tôt si nous voulons être dans les premiers à pénétrer dans l’enceinte sacrée dès son ouverture à 6h (et ce avant l’arrivée des premiers bus ($9 Aller) vers 6h… même si la majorité des motorisés arriveront entre 10h et 14h) !

Nous nous réveillons vers 4h, préparons notre pique-nique et quittons notre hôtel à 4h30 et nous lançons, frontale… au front, vers le point de départ de la grimpette, à la sortie de la ville.

Nous y arriverons à 5h05 et voyons que nous ne sommes clairement pas les premiers ! C’est parti pour 1700 marches à grimper, avec un objectif d’une heure maximum… beaucoup moins si possible.

Après quelques minutes, Alexia fait une pause mais… je préfère continuer et tenter de nous obtenir une place correcte dans la queue, ce qui sera le cas en arrivant vers 5h40, sans doute dans le « top50″ (sur 2 500 personnes pouvant visiter le site chaque jour).

Dès 6h, nous passons les contrôles à l’entrée et il nous faut continuer un peu avant d’être épatés – comme tant d’autres avant nous – par le caractère incroyable de ce site. Il s’agit là de toute une ville, à près de 2 500m d’altitude, face à des montagnes totalement sauvage, construite au XVème siècle.

On se sent vraiment tout petits, et le fait d’en profiter « seuls » sans les 1 000+ touristes qui arriveront après 10 heures rend la vision du site encore plus forte.

Nous prenons les photos classiques de la vieille montagne, puis nous nous promenons dans la ville, à travers ses temples, sa carrière, ses habitations.

Un « déjeuner » se tiendra à 10h, puis nous continuerons la promenade, avant de nous (re)poser sur une parcelle d’herbe, au calme, pendant quelques heures.

A 13h, nous redescendons, toujours à pieds, les genoux se faisant un peu sentir sur les dernières (centaines de) marches.

Une petite promenade dans la ville d’Aguas Calientes (sans [stroke]trop[/stroke] d’intérêt et un peu de repos sur la plaza de Armas plus tard et nous reprenons le train vers Aguas Calientes, puis le bus, les deux trajets effectués en compagnie de Germain et Emilie, deux français (forts sympathiques :) ) rencontrés à Cusco.

Demain, nos folles aventures de Cusco : En 4 nuits, 4 chambres et 3 hôtels différents (TEASING).

3 Commentaires

  1. C & PH B 16 juillet 2013 Répondre

    C’est vraiment impressionnant. Profitez bien de toutes ces merveilles naturelles et humaines !

  2. delph 15 août 2013 Répondre

    c’est canon ! Moi j’aime beaucoup le petit bonnet péruvien d’Alexia !

    • Auteur
      Clement 17 août 2013 Répondre

      Ce petit bonnet a son petit succès en effet :) .

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>