Huaraz : Week-end Local VS Touriste

Un samedi à la locale

Ce samedi, et pour nous reposer un peu après notre trek Santa Cruz, nous prenons notre temps le matin, allant simplement réserver notre sortie du dimanche (voir colonne de droite :) ).
L’après-midi, nous la jouons « locale » et pour ça nous décidons de nous rendre aux bains thermaux de Monterrey.

Pour cela, 2 options :

- Le taxi à 7 soles (1,93€)

- Le colectivo à 1 sol chacun/2 soles en tout (0,55€)

Ni une, ni deux, nous prenons un colectivo direction « Monterrey », sans trop savoir s’il s’arrêtera bien près des bains.

A l’intérieur, Alexia trouve une place assise, tandis que je suis debout (et plié en deux, la hauteur sous plafond doit être d’1m60). Nous sommes d’ailleurs 7 ou 8 debout, (un peu) écrasés entre la quinzaine de passagers tranquillement assis.

Le trajet passe assez vite et en 20 minutes nous arrivons au terminus… les bains de Monterrey, parfait :) .

Nous nous engageons dans l’enceinte des bains et avons alors le choix entre la « piscine » à 3,5 soles (0,96€) et la demi-heure en baignoire privative réservée aux blondes (c’est en tout cas ce que laisse penser la pancarte vantant cette offre) à 20 soles (5,52€).

Va pour la piscine :) .

Là, nous découvrons une piscine à l’eau couleur terre, avec un bassin adultes, un enfants.

Après avoir tenté le bassin adulte, nous nous rendons compte que seule la piscine enfants est chaude (42°, naturellement, l’eau provient de sources chaudes).

Nous y passerons près d’une heure et notre méconnaissance de l’espagnol nous empêchera à tout jamais de savoir ce que pouvait bien vouloir dire l’écriteau : « Solo por los niños. »

Sortis de là, nous marchons jusqu’au terrain voisin et découvrons le « Floresta », un bar-restaurant sur une propriété très agréable, tenu par « Jose Alegre ».

Nous y « dégusterons » une bière locale Cusqueña, bien fraîche, servie par papi José, très flatteur (il aurait bien fait des compliments à « Miss France » mais il avait peur que je lui casse la figure).

Après avoir bien profité de ce rafraîchissement au soleil, un colectivo nous ramènera en ville en quelques 30 minutes.

Le soir, ne pouvant pas réserver notre bus du lundi (pour Lima-Arequipa) par internet (Je n’ai… toujours pas ma carte et LCL demande une confirmation par téléphone à Alexia… alors que nous ne captons pas), nous empruntons les rues annexes de la ville vers 19h30 pour nous rendre chez « Cruz Del Sur » et payer sur place.

Sur le chemin, nous découvrons des dizaines de bars minuscules (au niveau sonore digne d’une RAVE-PARTY, avec bien souvent deux-trois habitués (ou tout du moins de très bons clients à en croire leur état d’ébriété à une heure si reculée), puis nous prendrons des hamburgers à-la-locale dans un petit stand : 6 soles (1,66€) pour 2 hamburgers bien garnis… y compris en frites, venant se loger entre le steak (plutôt une galette de viande méconnaissable) et le fromage (fondu sur la même plaque de cuisson que la viande).

Voilà pour cette journée… locale.

Un dimanche 100% touriste

Autant le dire tout de suite : Ce dimanche ne restera pas dans nos « tops » du Pérou, ni même de Huaraz ! Mais c’était intéressant pour confirmer ce qui nous intéresse… ou pas.

L’objectif du jour est de découvrir les ruines de « Chavin de Huantar », un temple de la civilisation précolombienne « Chavin ».

Pour ça, nous avons donc réservé auprès de Galaxia, l’agence nous ayant satisfaits pour le trek Santa-Cruz.

Le matin, on passe nous chercher à 9h40 VS les 9h prévues et… nous nous retrouvons finalement à changer de bus à 10h15 sur LA place de départ des bus touristiques de Huaraz. Nous attendrons encore un peu avant de partir (chacun sur notre siège une place, séparés, tristes, malheureux… ou pas !).

Le groupe de 16 que nous formons est à >60% péruvien/latin-américain (deux australiens, une canadienne, un français et vos serviteurs venant équilibrer cette domination latine-américaine).

La balade commence alors avec notre guide (Rudi) parlant au micro et miracle : Nous comprenons (quasiment) tout ce qu’il dit.

Nous nous arrêterons au lac Querococha, moins intéressant que ceux observés pendant notre trek (le temps n’est sans doute pas totalement innocent), avant de poursuivre vers la route jusqu’au district de Chavin, en empruntant des chemins quasiment aussi antiques que le temple que nous visiterons.

Là, nous découvrons un petit bourg assez classique, que nous ne pourrons malheureusement pas découvrir à pieds, le « tour » nous arrêtant à un restaurant purement touristique (une sorte de hangar servant de discothèque et pratiquant des prix 2-3 fois supérieurs à ce dont nous avions l’habitude).

En repartant, nous sommes rassurés de constater la pleine forme de notre chauffeur engloutissant quelques bons verres de rouge (rassurons-nous : nous sommes presque arrivés).

Nous visiterons ensuite le musée de Chavin de Huantar, recelant de nombreuses pièces clés de cette civilisations (pans de murs, sculptures, objets de la vie quotidienne), avant d’aller visiter le temple lui-même.

La visite est intéressante, mais nous regretterons le manque d’intérêt « visuel » : En effet, ce site classé au patrimoine de l’Unesco est plus un site archéologique que touristique et 99% des éléments découverts sont retirés du site pour aller dans des musées. Nous apprenons donc sur cette civilisation du premier millénaire avant JC, base de nombreuses civilisations ayant suivi en Amérique Latine, mais verrons surtout des structures architecturales (certaines n’en restant pas moins impressionnantes, comme cette galerie conçue en respectant des normes anti-sismiques).

Le chemin du retour se fera en 3h… ce qui n’est qu’un avant goût de notre journée de lundi, où nous parcourrons quelques 1 424km en 25 heures environ.

Bilan : Vivre « à la locale », ce n’est vraiment pas si mal :) .

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>